Image aléatoire
Galerie
Rss Jeudi 8 juin 2010 à Nancy : Grêve à Pôle Emploi
 

Jeudi 8 juin 2010 à Nancy : Les salariés de Pôle Emploi et les chômeur-euse-s et les précaires font grève !

 
 

 
Nous avons passé la matinée à la Maison de l'emploi, avenue du XXème corps à Nancy, avec la CRISE, la CGT, Sud et des individus non encarté-e-s.
 
Nous avons distribué des tracts "Inventons la grève des chômeurs et des précaires" aux usagers et usagères du Pôle Emploi. Un tel s'est fait radié car le jour de son entretien au Pôle emploi il n'a pas pu venir car il travaillait, une autre venue déposer un courrier s'est vue obligée de l'envoyer par la poste, tou-te-s en ont marre de l'hypocrisie du Pôle Emploi. Les salarié-e-s sont souvent précaires également, travaillent avec des moyens insuffisants, doivent suivre individuellement jusqu'à 200 demandeur-euse-s d'emploi et refusent de devoir en plus les fliquer !
 
Car le pôle Emploi tient le rôle de la Police Emploi. Les chômeur-euse-s sont harcelé-e-s, car le chiffre du chômage dérange. 11% de chômeur-euse-s en France en 2010. 3,4 millions de chômeur-euse-s en France ! Et des millions de raisons de se révolter contre un système économique qui privatise les profits et mutualise les pertes, et retourne la responsabilité de la crise sur ces "fainéant-e-s" qui ne travaillent pas. Mais du travail il n'y en a pas ! Personne ne trouve d'emploi grâce au Pôle Emploi, à part des boulots de merde payés des miettes, des contrats de quelques heures, des emplois qui nécessitent une voiture quand on a pas de quoi payer l'essence, des offres irrespectueuses qui exigent une flexibilité intolérable. Les chômeur-euse-s n'ont pas à avoir honte. Qu'ils se lèvent, s'organisent et fassent valoir leur droit d'existence. Le plan du gouvernement est de totalement privatiser les services d'aide au retour à l'emploi. Face à la concurrence de tou-te-s contre tou-te-s, il est temps de mettre en place la solidarité travailleur-euse-s / chômeur-euse-s.
 
Fini les économies de bout de ficelle alors qu'on remplit les poches des banques et des multinationales !
Fini la paperasse inutile et les abus de pouvoir !
Fini l'isolement et la culpabilisation !
Refusons le flicage, et notamment la dénonciation des sans-papiers.
Refusons la Police Emploi.
Exigeons le ROI, le Revenu Optimal Inconditionnel, pour tou-te-s.
De l'argent il y en a, répartissons-le. Exigeons des transports collectifs gratuits.
Exigeons un réel service public de l'emploi aux services des demandeur-euse-s d'emploi, ainsi que le droit à une activité digne, socialement utile, et choisie.
 

Ils veulent qu'on paie leur crise ? Soyons la leur !

Contacter la CRISE (Coordination Révoltée des Invisibles Solidaires et Enragé-e-s) : lacrise[AROBASE]herbesfolles.org ou 06.59.82.73.67 (Didier).
Ou rendez-vous dans les files d'attentes des CAF et des Pôles Emplois.
 
Maïa, pour CULINA
CUlture LIbertaire NAncéienne : quelques recettes d'émancipation
 
 
Note: 5
(1 note)
Ecrit par: admin, Le: 08/06/10