Image aléatoire
Galerie
Rss Qu'est-ce que l'anarchisme ?


Depuis longtemps les pouvoirs cherchent à détourner le langage à des fins politiques. Ainsi le terme « Anarchie » a été utilisé comme synonyme de chaos d'une manière très efficace puisque cette définition est maintenant couramment admise.

Pourtant, « Anarchie » signifie étymologiquement «absence d'autorité» ce que les pouvoirs essaient d'associer à « désordre » pour justifier leur existence, pour légitimer le gouvernement.

Les anarchistes ne cherchent évidemment pas à répandre la terreur et le chaos. Nous pensons que nul·le n'a le droit d'exercer son autorité sur autrui. C'est pourquoi il nous semble nécessaire que chacun·e prenne le contrôle de sa vie sans remettre sa liberté entre les mains de professionnel·le·s de la politique.

Parce que nous plaçons la liberté individuelle et collective au-dessus de tout, nous luttons contre toute forme d'autoritarisme (dans les familles, à l'école, au travail...). Adversaires de toute forme de domination, nous rejetons l'État, instrument d'oppression au service des classes dominantes, le système capitaliste, basé sur l'exploitation et la soumission des salarié·e·s face à l'employeur·euse, et la Religion, en tant qu'institution imposant ses dogmes . De même nous combattons toute forme de discrimination (sexisme, racisme, homophobie...).

Nous refusons que des millions de personnes vivent dans la misère pendant que quelques autres s'accaparent les richesses. Nous pensons au contraire que le travail et son produit devraient être répartis équitablement, l'un en fonction des capacités de chacun·e, l'autre selon les besoins.

En définitive nous défendons un ordre social basé sur la liberté, l'égalité, et la solidarité dans lequel chacun·e, à tous les niveaux de la société (communes, entreprise, écoles...) puisse participer sans hiérarchie aux prises de décisions qui le ou la concernent.

Nos aspirations sont communément perçues comme irréalisables et utopiques. Pourtant hier comme aujourd'hui, malgré une répression systématique, des expériences concrètes sont menées : la Commune de Paris (1871), les bourses du travail, les collectivités espagnoles de 1936 à 1939, des usines autogérées, des centres sociaux, des squats...
Nous continuons à défendre un système basé sur la liberté, l'autonomie, l'autogestion, le fédéralisme et la solidarité.

Le pouvoir se maintient grâce à notre passivité.
la société n'est que ce que les êtres humains en font.


 
 
Note: Aucun avis
(0 note)
Ecrit par: Maïa, Le: 03/06/10