Image aléatoire
Galerie
Rss Une recette pour transformer les panneaux de pub en espace de libre expression et de réflexion
L'association CULINA est une petite association nancéienne avec des grandes idées. CULINA pour CUlture LIbertaire NAncéienne : quelques recettes d'émancipation. Notre volonté est de sortir du système d'aliénation pour permettre à chacun-e d'être en mesure de participer à la vie commune, tout en conservant son autonomie individuelle. Bref nous sommes anarchistes !
Pour notre première action, nous avons choisi de nous attaquer aux armes de manipulation massive qui polluent l'espace visuel et les esprits : la publicité.

Notre mode opératoire est inspiré du précédent groupe antipub nancéien : recouvrir les panneaux publicitaires avec nos affiches. Pour éviter les ennuis et sans trahir notre message : nous scotchons ces affiches !

Nous avons lancé le rendez-vous en centre-ville de Nancy le samedi 22 mai 2010. Le soleil et la chaleur étaient au rendez-vous, les antipub aussi !
Durant les semaines précédant l'action, nous avons mis un soin particulier à réaliser ces affiches : collage, dessin, peinture.

Le jour J nous avons posé nos contre-messages : "Imagine un arbre ici" ; "La pub se paie notre tête avec notre argent" ; "Sous l'appât l'hameçon" ; "Eteignez la télé Ouvrez les yeux" ; "Consomme et t'es toi ?" ; "On nous manipub" ; "Pub partout Information nulle part" ; "La pub ? parce que vous l'avalez bien" ; "Ni à prendre ni à vendre" ; etc.
Nous avons également scotché des bulles sur les affiches, pour faire parler les femmes objets : "J'ai froid" "J'ai faim" "Ni pub ni soumise" etc.
Nous avons distribué notre tract explicatif : "La pub est une belle arnaque".

Et surtout nous avons créé des espaces de libre expression. C'est très simple il suffit de scotcher une affiche, d'y écrire "exprimez-vous" et d'accrocher un stylo et hop les affiches se remplissent de messages en tout genre jusqu'à ce qu'il n'y ait plus une seule place.

Durant ce long week-end des 24h de Stan, l'espace public ressemblait moins à un espace publicitaire, et cela n'était pas pour déplaire à bon nombre de passant-e-s ! Il est certain que nous recommencerons car tant qu'il y aura des vendeurs d'illusions notre lutte subsistera.

* Voir les photos de l'action
* Voir l'appel
* Voir l'affiche
* Voir le tract explicatif
 
 
Note: 5
(1 note)
Ecrit par: Maïa, Le: 03/06/10